La Nuit du Mapping

Dans le cadre des Ateliers d’automne du Projet Espace OpenStreetMap Francophone (EOF) d’Abidjan, les communautés OSM Togo, OSM Bénin, OSM Burkina-Faso, OSM Côte d’Ivoire et OSM Sénégal réactivent le dispositif « la nuit du mapping » en soutien à l’ensemble des acteurs impliqués dans les réponses humanitaires à la crise centrafricaine et à l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest. Cet événement s’inscrit dans la mobilisation communautaire des projets OpenStreetMap (OSM), Humanitarian OpenStreetMapTeam (HOT) et Espace OSM Francophone (EOF) dans le champ de la réponse de crise

mapping

La Nuit du Mapping est un dispositif de mobilisation des communautés OSM du projet Espace OSM Francophone dans le champ de la réponse de crise. Mobilisons nous sur les réponses de crise humanitaire en Afrique de l’Ouest et en Afrique Centrale à travers des cartoparties à distance inscrite dans la mobilisation communautaire OpenStreetMap.

Avec la communauté OSM globale en améliorant la carte de base du projet OpenStreetMap sur des zones d’interêt opérationnels prioritaires, nous aideront à la génération de produits géographiques d’information, d’analyse et d’aide à la décision lancent « la nuit du mapping » en réponse à l’appel des organismes internationaux pour la cartographie des zones affectées.

mapping2

Activités

Nous cartographierons sur le gestionnaire de taches de HOT

Programme

Le programme s’articule comme suit :

  • 19h00 à 19h30 : accueil et installation des mappers
  • 19h30 à 20h00 : présentation de l’objectif de la nuit du mapping
  • 20h00 à 06h00 : mapping
  • 06h00 : fin de la nuit du mapping

Détails pratiques

Rejoignez-nous à L’ESATIC zone 4 (face hypermarché Bernabé) d’Abidjan muni(e)s de vos Ordinateurs – avec JOSM installé – pour apporter votre contribution à cette noble action!

PS : café, popcorn, sucreries (toujours) bienvenues !

 

Les Africains contribuent a openstreetmap

1274633_559103364136733_641634558_oQuel est le rôle d’un citoyen dans le développement des territoires ? Comment les citoyens peuvent-ils se rendre utiles ? Est-ce possible d’évaluer l’impact des actions citoyennes ? Voici autant de questions que se posent beaucoup de citoyens africains, question que je me pose moi aussi. Dans ce billet, loin de donner de profondes réponses à ces questions, je voudrais relever des faits simples et bénévoles qui pour moi revêtent un caractère citoyen. C’est donc sous le reflet d’un atelier de cartographie sous OpenStreetmap, qui s’est déroulé le samedi 24 août 2013 à Marcory, que j’imprime ce billet ; un atelier qui selon moi, mérite d’être porté à la lumière.

Sans tambours ni trompettes, des citoyens africains, fleurtent avec les Logiciels Libres, qui leur donnent la possibilité de se mettre au service des populations et des territoires. Un exemple tangible, est l’utilisation d’OpenStreetMap, ce logiciel libre de consolidation de base de données cartographiques, pour la production de données géographiques libres et accessibles à tous. En effet, depuis environ 4 semaines, des jeunes citoyens ont décidé à travers des rencontres, de recueillir sur le terrain, des données géographiques permettant par la suite de définir le profil environnemental des rues et quartiers d’Abidjan. Ces rencontres devient une sorte de mode.

Ils contribue a OpenStreetMap pour sauver des vies

By Florent YOUZAN